logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

30/12/2014

Préparons l'année nouvelle

lannée-nouvelle1-1024x732.jpgLe père NoËl est reparti,

La fête est finie,

On a mangé les caramels et les dragées,

Les pâtes de fruits et les marrons glacées.

 

Déj'à on s'est un peu lassés

De jouer avec les poupées,

D'assembler le jeu de construction

Et de taper dans le ballon.

 

Mais voilà que finalement,

Non, ce n'est pas fini

Puisqu'on sort la crèche et les santons,

Jésus, Joseph et Marie,

 

L'ane et le boeuf et les moutons

Et les Rois mages et leurs présents.

Et puis les gens font plein de voeux

Pour que nous soyons heureux,

Que nous soyons en bonne santé,

Que notre bourse déborde de billets.

 

Disons donc au revoir sans regrets

A cette année qui s'en est allée,

Et accueillons avec entrain

Cette nouvelle année qui vient.

 

La porte ouverte !Christmas_tree.jpg

15/12/2014

La grande famille des pommes de terre

millefeuille-de-pommes-de-terre-figue-et-fromage-de-chevre-300-200.pngIl y a longtemps que la pomme de terre a oublié ses modestes et lointaines origines... Elle fut rapportée, au XVIè siècle, par les conquistadores espagnols qui avaient envahi le Pérou et le Chili, en quête d'or et d'argent...et qui tombèrent sur le modeste tubercule, à son arrivée en Europe, à sauver de la famine des populations entières. En France notamment où Antoine Augustin Parmentier la fit connaiire en organisant, à la cour de Louis XVI, un banquet composé d'une vingtaine de mets à base de pommes de terre. Plusieurs plats portent encore son nom, et ce n'est que justice. Depuis cette époque et de par le monde, la pomme de terre s'est construit un long palmarès... et une dacré famille.

DE LA FRITE AUX CHIPS

En 1860, c'est la frite qui naît à Namur pour remplacer les petits poissons qui venaient à manquer. Au début du XIX è siècle, elle est victime du mildiou qui chasse un million d'Irlandais vers les Etats-Unis. A la fin de ce même siècle, le magnat américain des transports renvoie en cuisine les frites qu'on lui sert, afin qu'elles soient moins épaisses et donc transformées...en chips. Au XXè siècle, aux Pays-Bas, un instituteur donna à chacun de ses enfants le nom d'une variété, et choisit pour la dixième d'entre eux le prénom de Bintje. En 1971, le Centre international de la pomme de terre voit le jour à Lima, destiné à améliorer la sécurité alimentaire des pays en voie de développement. En 1995, la patate embarque à bord d'une navette spaciale. En 2008, l'ONU déclare l'année " Année de la pomme de terre" !

Beau parcours pour celle qu'on jugeait juste digne de nourrir les animaux. Désormais, elle se décline en 5000 variétés, à chair ferme, farineuse ou fondante. Légume et féculent à la fois, elle contient 77 % d'eau en moyenne et 18 % d'amidon, ce qui en fait une source d'énergie progressive, un peu de protéines et de fibres, et pas de gluten.

Les pommes de terre doivent être gardées au frais et dans l'obscurité et, si l'on veut éviter de germer, en compagnie d'une pomme fruit.

Elles constituent une vieille famille, anoblie par des siècles de bons et loyaux services. Les pommes de terre restent un aliment essentiel et chaque année s'enrichissent de nouvelles variétés.600px-Pommes_de_terre.png

La bonne cuisine.

13/12/2014

L'uniforme fait l'unanimité

brun_christhospital_02.jpgSitué au sud de l'Angleterre, dans le Sussex, le Christ's Hospital est un internat mixte qui a été fondé en 1552 par le roi Edouard VI d'Angleterre à la suite de la fermeture des monastères catholiques par Henri VIII.

A ses débuts, il fut subventionné par les catholiques fortunés de la City et accueillait les enfants pauvres et les orphelins.

Aujourd'hui, ce sont les anciens élèves de l'établissement qui prennent en charge une partie des frais d'éducation des enfants dont les capacités et la situation sont jugées dignes de l'enseignement du Christ's Hospital. C'est un modèle de diversité sociale et culturelle, les élèves sont fiers de porter l'uniforme.

Et quel uniforme ! Tout droit sorti du XVIè siècle, il consiste en un ample manteau bleu nuit, une chemise blanche avec cravate semblable à celle des avocats, une jupe ample pour les filles, une culotte longue pour les garçons et pour finir, des chaussettes jaune vif pour tout le monde.

Bien que totalement anachronique (il est pratiquement inchangé depuis 460 ans ), un récent sondage auprès des élèves a révélé qu'aucun d'entre eux ne voudrait y renoncer : " L'uniforme est une partie très importante de l'histoire et du patrimoine de l'école; c'est un symbole que nous sommes tous très heureux de porter ."

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique