logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

10/03/2015

Besançon et ses secrets d'apothicaires

Située sur une boucle du Doubs, la capitale de la Fanche-Comté

compte de nombreux édifices religieux et de superbes apothicaireries.

 

Couronnée par trois enceintes, Besançon fut prise et reprise par la France et l'Espagne; Une ancienne cité romaine où les toits de tuiles des couvents font parti du paysage, à seulement 2 h 30 en TGV de Paris.

Commençons par la visite de la citadelle, dont les musées et le jardin zoologique demandent bien une demi-journée. A ses pieds, la cathédrale Saint-Jean abrite la Vierge aux saints de Fra Bartolomeo (1512), mais également une curieuse horloge astronomique du XIXè siècle composée de cinquante-sept cadrans, trente mille pièces, et vingt et un automates.

En descendant par la porte Noire, on imagine sans peine le beau Julien Sorel, héros de Stendal dans Le Rouge et le Noir, arpentant la Grande-Rue où s'aligent les hôtels particuliers en calcaire ocre et gris-bleu de Chailluz.

Mais c'est un autre homme de lettres que la ville permet de découvrir ; Victor Hugo, né à Besançon en 1802. Dans un tout nouveau musée aménagé dans la maison qui l'a vu naître, on peut davantage cerner le personnage sur ses grandes idées sociales.Au rez-de-chaussée se trouve la pharmacie le Baratte, installée ici depuis le XVIIIè siècle: une bonne introduction aux visites des apothicaireries (les pharmacie de l'époque) comme celle du couvent voisin des Soeurs de la Charité où sont conservées les reliques de sainte Jeanne-Antide Thouret.

Descendons vers l'hôpital Saint-Jacques (XVIIè siècle).La pharmacie de 1680 a survécu, perdue dansl'immensité vide des corridors.Des centaines de pots de Faenza et des étains décorent l'une des plus belles apothicaireries de France.

Repartons par la chapelle du Refuge et son intérieur baroque, le palais Granvelle aux arcades Renaissance et le musée du Temps. Les portes s'entrebaillent sur les passages couverts (ou" trajes") et les escaliers en bois' à cage ouverte". Le long du Doubs, les façades des quais Vauban et Strasbourg s'aligent harmonieusement près de l'église Sainte-Madeleine et sa tribune d'orgues. En face, des maisons intéressantes (nos 12, 20, 97) jalonnent le quartier populaire du Battant vers l'hôtel de Champagney et le panorama du fort Griffon.

Au sud, chemins et sentier (GR 59) nous mènent vers la vierge noire de Notre-Dame-des-Buis, lieu de pèlerinage idéalement situé sur une voie romaine , la Via Francigena (en cours de balisage),qui va de Vézelay à Rome.

 

Promenon-nous dans les villes (Françoise ) qui clique  des "photos" Côté pratique "

Patrimoine.

07/03/2015

gateau aux pommes

04/03/2015

Festival

Imaginez une grande fille brune,

Imaginez un jeune visage souriant,

Imaginez des cheveux retenus en chignon.

Imaginez un pull noir, décolleté, pailleté,

Imaginez une jupe longue jaune doré,

Imaginez de fines ballerines noires.

Placez la demoiselle dans une petite église,

Placez-la devant un piano à queue.

Retenez vos gestes

Retenez votre souffle.

Regardez les mains qui se posent sur le clavier,

Regardez les mains fines aux longs doigts déliés,

Laissez-vous fasciner par le jeu.

Suivez-les vers les aigus,

Suivez-les vers les graves,

Laissez-vous entraîner par le tourbillon des notes.

Ecoutez le piano qui gronde, résonne, chuchotte...

Recevez la musique comme un présent.

Ce soir, c'est un présent fabuleux

Que vous offre la grande fille brune, Au sourire chaleureux.

 

y'a pas photos !

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique