logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

11/10/2008

Saint Honoré

Contrairement à une idée largement répandue,
St-HONORE n'est pas le saint patron des pâtissiers,
placés sous la protection de St-MICHEL, mais bien
celui des boulangers... Le premier saint patron
des boulangers fut St-LAZARE. Mais, au XVème siècle,
fut érigée à Paris, en l'église St-Honoré, la première
confrérie de boulangers...Et St-Honoré prit la place
de St-Lazare.

"Meunier"

'Meunier, tu dors,
'ton moulin ton moulin va trop vite.

'Meunier, tu dors,
'ton moulin ton moulin va trop fort.

'Ton moulin ton moulin va trop vite,
'ton moulin ton moulin va trop fort.

'Ton moulin ton moulin va trop vite,
'ton moulin ton moulin va trop fort.

09:56 Publié dans Science | Lien permanent | Commentaires (2)

10/10/2008

Pistore et Talmelier

Pistore est le premier nom du boulanger professionnel
qui voit le jour à pompéi (en +79.
Il désignait le pileur de blé. Talmelier est quant à lui
l'ancien nom des boulangers français qui dériverait de tamiser.
Le nom du boulanger n'apparaît que plus tardivement
vers la fin du 12éme siècle.

Il vaut mieux courir au moulin qu'au médecin
Il vaut mieux acheter du pain que des remèdes.

Le pain est le pilier de la vie.

Le pain est le fruit, d'un métier et d'un savoir faire.

Le pain donne de la joie à la vie.

Apporter de l'eau à votre moulin
Nourrir votre discours d'arguments supplémentaires.

Une bonne pâte
Personne au caractère généreux et facile.

Avec un morceau de pain on trouve
son paradis sous un sapin.

Il suffit de peu pour être heureux.

Pain coupé n'a pas de maître
Quand, à table, on prend le pain d'un autre.

Mettre la main à la pâte signifie
participer à une tâche collective.

Un mouille-farine est un bon à rien.

Long comme un jour sans pain
Une journée interminable.

Celui qui a faim pense à du pain.
Qui a faim rêve de pain

Mieux vaut un demi-pain,
que pas de pain du tout.
C'est un long jour qu'un jour sans pain.

Mieux vaut manger un pain debout, d'un steak à genou
(profitons des choses surement et simplement que
de se mettre dans des situations embarrassantes).

Sans plat, sans pain, nulle bonne compagnie.
Offrir l'amitié à qui veut l'amour,
C'est donner du pain à qui meurt de soif.

Mettre le pain à l'envers empêche les amours.
faut cuire le pain tant qu'il est chaud.

Mon coeur est saturé de plaisir
Quand j'ai du pain et de l'eau.

Epicure

La science qui nourrit l'âme,
vaut le pain qui nourrit le corps.

Pierre Lachambeaudie

20:35 Publié dans Science | Lien permanent | Commentaires (1)

05/06/2008

Se réorienter à ...30 ans

Il a autour de la trentaine. Après des études
d'ingénieur,il est en poste depuis trois ans-
c'est son premier emploi- avec un bon salaire.
tout pour être heureux.Et pourtant... Ce qu'il fait
dans son boulot- très "technique" -ne le motive
pas; il finit par lâcher qu'il ne se retrouve pas
dans sa formation d'ingénieur, et qu'il n'a
qu'une envie : changer de métier, et se diriger
vers... les ressources humaines ! Un vrai cham-
bardement.Et il se sent coincé.
Ma première réaction : dommage qu'il faille
attendre que le train soit parti pour s'apercevoir
qu'on était pas dans le bon ! Il est regrettable
que le cursus de formation ne prévoient pas,
en intégrant en début de parcours, un bilan
complet de l'étudiant : sa personnalité,ses postures
ses goûts, ses capacités... On réduirait les risques
de déconvenues.
Se réorianter à 30 ans, c'est possible. Avec des
contraintes de taille : pas facile d'expliquer à son
entourage qu'on change de cap, et qu'on repart
pour un an (minimum) d'études... On a l'impression
de revenir en arrière,de prendre du retard, de risquer
de "brouiller" son CV. Et puis, il faut pouvoir financer
cette rallonge d'études.(justement, il a mis de l'argent
de côté et compte pour le reste faire un emprunt à
sa banque.)
Une chance : l'offre d'études supérieures en France
est riche. iIl va très vite rassembler documentation
et conseils sur les accès aux métiers des ressources
humaines. Son choix ? Un mastère spécialisé de
gestion des ressources humaines, proposé par une
grande école : six mois de cours, puis six mois de stage
en entreprise, avec de vraies chances de trouver un
emploi à la sortie.
Jai admiré le courage de cet homme opérant cette volte-
face. Double leçon : chacun a droit à l'erreur et...il n'est
jamais trop tard pour bien faire !

20:02 Publié dans Science | Lien permanent | Commentaires (2)

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique