logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

02/02/2010

Des gâteaux et crêpes fait maison

images.jpeg

images.jpeg

 

images.jpegApprendre à faire de la patisserie auprès d'une

grand-mère aimante et patiente,

quel merveilleux souvenir d'enfance...Un

bonheur simple à partager entre générations.

 

Un gâteau ou crêpes "  fait maison ", c'est tout un imaginaire qui se met en place

dans votre mémoire et qui ressuscite le bon vieux temps de l'enfance,

quand nous léchions avec délice le chocolat fondu resté dans le

fond de la casserole ou du saladier, et que nous guettions le moment où

le gâteau commencerait à gonfler dans le four.

Sur ce plan, rien n'a changé : ma petite fille de huit ans prend des cours

de cuisine- de patisserie plus particulièrement- et c'est une merveille

de la voir nouer son tablier et réunir sur la table de la cuisine tous les

ingrédients qui vont lui servir pour préparer un moelleux au chocolat ou

un quatre-quarts, et de ne solliciter  des " grands " que pour allumer le four.

je me dis alors qu'on a raison de ne pas désespérer de la nouvelle génération !

Les cuisiniers professionnels disent volontier que, si " le salé " supporte

quelques approximations, le sucré exige de la précision ( d'où l'utilité

de la balance !); Donc de la patience, et en cela, l'apprentissage de

la pâtisserie ne saurait qu'être profitable aux jeunes comme aux moins jeunes.

L'ART DE PERSONNALISER UN GÂTEAU

Il faut également savoir que le plus classique des savarins, des quatre-quarts

ou des tartes ou crêpes devient unique dès lors qu'on le personnalise-fruits,

zeste, décor en sucre ou friandise, poudre de pistache, de praline ou d'amande,

copeaux de chocolat, etc...- ou qu'on l'accompagne d'une crème anglaise,

d'une crème fouettée ou de chantilly, d'un caramel ou d'un coulis.

Il existe mille et une manières de rendre un gâteau unique.

Rappelons qu'à l'origine, le gâteau n'était rien d'autre qu'une pâte à pain à

l'aquelle on incorpora, au fil du temps, du miel, de la crème, des épices...

Pour réaliser votre dessert, il suffit simplement d'avoir sous la main

de la farine, du beurre, des oeufs et du sucre en poudre-du lait souvent,

une gousse de vanille parfois, un soupçon de sel... Ensuite, c'est affaire,

nous l'avons dit, du" suivi " de la recette, d'application, et de ce petit brin

d'imagination dont nous parlions plus haut.

La bonne pâtisserie est souvent chère, et rare. Raison de plus pour venir

ou revenir aux savoureux gâteaux  maison, qui concluent immanquablement

un repas que l'on ait 7 ans,  77 ans ... ou au-delà.

 

Bon appétit !

17:19 Publié dans maison | Lien permanent | Commentaires (3)

Au salon de la truffe et du vin

images.jpegUne bonne récolte de truffes .

 

 

 

Les habitués l'appellent familièrement la melano.

Pour ceux qui ne la voient qu'exceptionnellement, on parle de la Tuber melanosporum.

Cette truffe du Périgord, que l'on trouve essentiellement dans le sud-est de la France,

mais aussi en Italie et en Espagne, est sans aucun doute la plus savoureuse

d'entre toutes.

Elle peut être enfouie dans le sol jusqu'à environ 30 cm de profondeur et

sa taille varie de 5 cm à 10 cm de diamètre.

Dimanche 7 février, au salon de la truffe et du vin de Carpentras,

vous pourrez tout apprendre sur ce champignon très rechercé, surtout

par les grands chefs cuisiniers. Démonstration de " cavage " (la recherche du champignon)

et concours de cuisine seront notamment au rendez-vous.

Au fil des années, la valeur de la truffe ne cesse d'augmenter.

Il faut dire qu'en France, la production est passé de 1500 tonnes à

35 tonnes en cent cinquante ans.

Une denrée rare !

 

Carpentras Dimanche 7 février.

 

 

12:29 Publié dans maison | Lien permanent | Commentaires (0)

01/02/2010

Qu'ils sont bon, les litchis de la Réunion

images.jpegLes litchis, ces délicieux petits fruits exotiques, viennent d'Asie.

Ils sont aussi  cultivés dans l'île de la Réunion où leur récolte à lieu en hiver.

Une aubaine sur nos marchés !

 

Aimez-vous les litchits ? Si oui, c'est le moment d'en profiter.

Ce petit fruit nous vient de Chine, d'où son nom botanique Litchi sinensis.

Mais sa culture a été introduite depuis longtemps dans plusieurs pays.

images.jpeg

 

au climat tropical, qui favorise la pousse de l'arbre et sa culture fruitière.

C'est ainsi que le litchi a été introduit à la Réunion-en 1764- et s'y est fort bien adapté.

Sa culture a prospéré depuis.

Dans l'île, on l'appelle "letchi ", en créole.

C'est pourtant bien le même petit fruit rond, à l'écorce coriace rouge vif et à la chair tendre,

d'un blanc légèrement translucide enveloppant un noyau marron brillant.

Son goût, à la fois sucré et acidulé à parfaite maturité, est apprécié dans le monde entier.

SUR LES MARCHÉS DE FRANCE

A La Réunion, la plupart des litchis récoltés sont vendus dans l'île,

sur les marchés locaux et parfois même au bord de la  route.

Pourtant, il existe des exploitations dont le principal débouché est l'exportation,

notamment vers la métropole.

Les vergers de " letchis " sont implantés surtout dans l'est de l'île de la réunion

là où les pluies sont suffisamment abondantes pendant l'été et le début de l'automne,

période de floraison des arbres et de fécondation des fleurs-effectuée grâce aux abeilles.

Celles-ci butinent activement les fleurs d'arbres à litchis et produisent un miel

parfumé très apprécié.

Les arbres peuvent atteindre environ 20 m de hauteur maximum, mais ceux qui

sont cultivés dans les vergers sont raccourcis pour faciliter la cueillette.

Ils sont également taillés pour l'entretien car il faut couper les grappes de litchis

non cueillis et éclaircir les branches, puisque les fruits apparaissent sur

de nouveaux rameaux qui vont pousser dans l'année.

Les arbres à litchis peuvent fructifier dès l'âge de 5 ans mais donnent le meilleur

d'eux-mêmes à partir de 10 ans.

Les litchis sont regroupés en grappes. D'abord verts, ils deviennent d'un

beau rouge-rose  à pleine maturité.

CUEILLIS MÛRS À POINT

Dès que les premiers fruits sont mûrs, à partir de la mi-novembre, ils sont cueillis à la main,

par des ouvriers qui grimpent dans les branches pour casser les rameaux

où pendent les grappes de litchis parfaitement rouge.

La récolte s'échelonne jusqu'au début du mois de février.

Les litchis sont cueillis mûrs à point, triés, puis expédiés par avion dans

la journée afin d'arriver le lendemain sur les marchés de France.

Un délice, car ce sont les plus beaux fruits qui sont ainsi exportés...

 

Bon appétit !

18:57 Publié dans maison | Lien permanent | Commentaires (2)

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique