logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

07/02/2010

Les heures du jour...

lefebvre claude 1632-1675,La Fille aînée de l'artiste coiffant son frère vers 1672, musée magnin dijon.jpg

 

 

La fille aînée de l'artiste peignant son frère,

Claude Lefebvre, vres 1672.

 

Un ensemble de tableaux et d'objets du quotidien exposés au musée Magnin de Dijon

racontent l'intimité d'une famille de la haute société, de Louis XIV à la IIIè République.

Du lever au coucher, Madame, Monsieur et leurs enfants se livrent presque toutes

les deux heures à une activité différente. Se laver, se parer, converser, prier, faire

des jeux de société,lire ou recevoir... Ces occupations ont évolué au fil des siècles.

L'accroissement du temps consacré à l'étude, à la lecture et à l'écriture témoigne

de l'évolution de l'éducation. L'habitude du bain au XVIIIè siècle renseigne sur la

nouvelle perception de  l'hygiène.Le temps accordé par les parents à leur

progéniture témoigne du nouveau statut de l'enfant.

 

Musée Magnin, Dijon (Côte-d'Or) Jusqu'au 14 février.

23:17 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (4)

Hommage à une Douaisienne

Image09.jpg

 

jeunesse_marceline.jpgComédienne, chanteuse, femme de lettres...

et grande amoureuse. Marceline Desbordes-Valmore

( 1786-1859 ), qui est née à Douai, est une figure

importante du romantisme français.

Après une enfance chaotique auprès de sa mère

qu'elle suit à Roubaix, Bordeaux, puis en Guadeloupe,

elle débute dans une troupe de théâtre lilloise à 16 ans.

Vingt ans plus tard, après avoir connu le succès

dans les plus grand théâtres parisiens, elle cesse

de monter sur les planches, afin de s'occuper de

ses enfants et de se consacrer à l'écriture de ses

recueils de poésie.

Mais elle aura toujours été en contact avec le monde du théâtre,

grâce aux hommes de sa vie ou par le biais de son entourage.

Ses amours nombreuses et souvent déçues l'inspirent et

définissent chez elle ce trait d'humeur que ses portraitistes ont peint.

On la découvre l'air pensif dans sa jeunesse, puis plus tard, vers 1830,

envahie d'une profonde mélancolie.

Un bel hommage lui est rendu à travers l'exposition de ces portraits.

 

Musée de la Chartreuse,

Douai (Nord ) jusqu'au 15 février.

11:26 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (2)

12/01/2010

QUE LISEZ-VOUS ?

images.jpeg

 

Une très séreiuse

étdue mneée par les

epxerts de l'Usvinerité

de Cmabrigde en

Agnelterre, démrontre

que le creveau hmauin

fiat de la lcetrue

gloable. Puor que

vuos pussiiez Irie un

txete, il sufift que la

pmerière et la drenèire

Itteers de chquae mot

soeint à Iuer plcae.Si vous voulez

essayer:

http://www.

teleferique.org/

stations/Cliquet/

scripts/chogpyrit/

le creveau hmauin fiat de la lcetrue gloable.

21:38 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (4)

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique