logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

22/01/2013

A la Saint-Vincent...

Pendant longtemps, le 22 janvier, jour de la Saint-Vincent, a marqué un tournant pour nos anciens. " A la Saint-Vincent, la sève monte dans les sarments..." ou encore: " A la Saint-Vincent, tout gèle ou tout fend, l'hiver se reprend ou se rompt les dents. "

Né en Espagne au III siècle, Vincent Pallotti se destina très vite au service de Dieu. Ordonné diacre par l'évêque de Saragosse, puis archidiacre, Vincent reçut, entre autres, la mission de prendre la parole à la place du vieil homme qui avait de la peine à s' exprimer. Sous le règne de Dioclétien, les chrétiens furent persécutés à partir de 304. Parmi eux, l'un des plus célèbres, Vincent, qui fut horriblement torturé parce qu'il avait refusé d'adorer l'empereur. Il résista aux pires supplices, ce qui fit de lui un saint et un martyr, d'autant qu'on fit très vite mention de quelques miracles. Ainsi, la légende raconte qu'un grand corbeau défendit sa dépouille contre un loup ou encore que son corps, jeté à la mer avec une pierre de meule autour du cou, fut ramené dès le lendemain sur le rivage, de quoi construire une belle légende...

Cependant, quel est le rapport entre Saint Vincent et la vigne puisqu'il est considéré depuis fort lontemps comme patron des vignerons ?

Les avis à ce sujet sont partagés. Certains affirment que la date du 22 janvier coÏncide avec une transition entre l'hibernation de la vigne (la dormance) et le retour de la sève. D'autres prétendent qu'il s'agit tout simplement d'une racine commune (Vincent et vin). Enfin, on raconte que  saint Vincent se serait un jour arrêté en bordure d'une vigne afin de deviser avec quelques vignerons. Son âne en aurait profité pour goûter - et apprécier ! - les jeunes pousses de vigne. Lors des vendanges suivantes, le pied de vigne brouté par l'âne aurait été bien plus productif que les autres. L'âne de saint Vincent serait donc à l'origine de la taille de la vigne.

Une histoire touchante mais aussi l'occasion, à la Saint-Vincent, de rappeler à quel point la vigne et le vin ont marqué les civilisations.

A condition de le consommer, bien sûr, avec modération. Encourageons donc nos vignerons qui se battent sans répit pour améliorer la qualité de leurs cépages et nous les faire apprécier.

Peut-être bien  en souvenir de l'âne de saint Vincent ?

14:18 Publié dans histoire | Lien permanent | Commentaires (6)

24/12/2012

Le spectacle de la crèche vivante

doc-39.jpgP107056812-6a4a1.jpgDis, c'est quoi NoëL ?", demande un petit garçon à ses grands-parents. Le spectacle de la crèche vivante à Sainte-Anne d'Auray va le lui apprendre. Ecrit à partir des textes bibliques, ce spectacle met en scène l'histoire de la nativité.

L'Annonce à Marie, la Visitation, le recencement à Bethléem, l'arrivée des Rois mages... Les saynètes s'enchaînent pendant une heure, telle une pièce de théâtre, et prennent fin avec la Présentation au Temple.

Depuis douze années que le spectacle tourne, l'équipe de bénévoles de Sainte-Anne-d'Auray et des communes environnantes s'est scindée en deux troupes de cinquante acteurs chacune, afin d'alterner les représentations.

Cette année, de nouveaux jeux de lumière mettront en valeur une mise en scène inédite.

N'oubliez pas de réserver votre place, car le spectacle de la crèche vivante attire un public toujours plus nombreux.

Basilique de Sainte-Anne-d'Auray(Morbihan),réservations, tél: 02-97-24-34-94.

Du 22 décembre au 6 janvier (sauf les 29 et 30 décembre et le 1er janvier).

08:46 Publié dans histoire | Lien permanent | Commentaires (11)

12/12/2012

UNE DAME DE 850 ANS ...

Notre-Dame.jpgCela fait 850 ans qu'elle veille sur Paris... Le 12 décembre marquera le lancement des festivités qui célèbreront l'anniversaire de la cathédrale Notre-Dame et s'achèveront le 24 novembre 2013. Un des événements marquants sera l'installation de huit nouvelles cloches et d'un bourdon - des travaux de force puisque l'ensemble dépasse les 16 tonnes ! - qui permettront de retrouver la configuration campanaire d'avant 1789. La tradition voulant qu'on nomme les cloches.

Monseigneur Patrick Jacquin, recteur -archiprêtre de la cathédrale, a choisi de les " baptiser " Gabriel, Denis, Marcel, Étienne, Maurice, Jean-Marie - en hommage au cardinal Lustiger -, BenoÏt-Joseph et Anne-Geneviève. Elles seront hissées le 2 février.

Bien d'autres événements, spirituels ou culturels, marqueront l'anniversaire de ce chef-d'oeuvre gothique qui attire plus de 14 millions de visiteurs chaque année... o. c.

Le hors série: Notre-Dame de Paris, vient de paraître.

09:42 Publié dans histoire | Lien permanent | Commentaires (2)

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique