logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

12/05/2009

Histoire... du Château...

medium_ima1p8.3.jpg

medium_ima2p2.3.jpg
medium_ima1dp7.jpg







Anne de Coligny, fille de la princesse de Salm, hérite ensuite de Largoët et Trédion qu'elle vend le 7 juillet 1613 à Jean de Rieux-Assérac; A sa mort, en 1630, Jean- Emmanuel de Rieux-Assérac, gouverneur de Guérande, hérite de Trédion mais il est bientôt couvert de dettes et doit se résigner à la dispersion de ses biens en 1643.
Pierre II de Sérent obtint en 1650, en considération de ses services, des Lettres Patentes pour la réunion et la création en Viconté de ses Terres. Mais en même temps, Nicolas Fouquet (1615-1680), surintendant des Finances de Louis XIV, se rend acquéreur de Largoët qu'il ne veut pas voir amputé de Trédion. Fouquet essaie, mais en vain, de récupérer la propriété de Pierre de Sérent.
Il apparaît que Charles II de Lorraine, duc d'Elbeuf et pair de France (1596-1657) est alors propriétaire en Trédion. Son épouse, Catherine-Henriette, est la fille légitimée du roi de France Henri IV et de Gabrielle d'Estrées.
En fait, entre 1650 et 1675, il peut subsister un doute quand au nom du propriétaire de la demeure seigneuriale.
À suivre...

23:43 Publié dans histoire | Lien permanent | Commentaires (3)

Historique ...du Château...

medium_ima1p8.2.jpg









Anne de Coligny, fille de la princesse de Salm, hérite ensuite de Largoët et Trédion qu'elle vend le 7 juillet 1613 à
Jean de Rieux-Assérac. A sa mort , en 1630, Jean-Emmanuel de Rieux-Assérac, gouverneur de Guérande, hérite de Trédion mais il est bientôt couvert de dettes et doit se résigner à la dispersion de ses biens en 1643.
Pierre II de Sérent obtint en 1650, en considération de ses services, des Lettres Patentes pour la réunion et la création en Viconté de ses Terres. Mais en même temps, Nicolas Fouquet (1615-1680), surintendant des Finances de Louis XIV, se rend acquéreur de Largoët qu'il ne veut pas voir amputé de Trédion. Fouquet essaie, mais en vain, de récupérer la propriété de Pierre de Sérent.
Il apparaît que Charles II de Lorraine, duc d'Elbeuf et pair de France (1596-1657) est alors propriétaire en Trédion. Son épouse, Catherine-Henriette, est la fille légitimé du roi de France Henri IV et de Gabrielle d'Estrées.
En fait, entre 1650 et 1675, il peut subsister un doute quand au nom du propriétaire de la demeure seigneurale.
Une certitude toutefois : en 1676, les héritiers de Charles II de Lorraine doivent vendre les "terre, chasteau, seigneurerie de Trédion ". Les acquéreurs sont Louis Alvarez, trésorier des cents-Suisses de sa Majesté, et Martin Moisan, bourgeois de Paris qui, dès le 8 novembre 1683 en revendent les deux tiers à Marguerite Sapien, épouse
séparée de biens de Charles Fouquet de La Ferronnière (parent éloigné de Nicolas Fouquet).
À suivre...

medium_ima2p2.2.jpg
medium_ima11p2.2.jpg

23:15 Publié dans histoire | Lien permanent | Commentaires (1)

11/05/2009

Historique du Château de Trédion

medium_muguet1.15.jpg





Selon la tradition, la Terre de Trédion était autrefois possédée par des cadets de la maison de Bretagne ; le vieux château est alors un rendez-vous de chasse des ducs bretons lorsqu'ils séjournent à Elven. La constrution date vraisemblablement du 14è siècle. En effet, un acte daté de 1427 relate déjà l'existence du Manoir.

En fait, jusqu'au début du XVIIè siècle, Trédion fait partie de LargoËt de sorte que le seigneur possédant l'un de ces fiefs est aussi titulaire de l'autre.
D'après Hervé du Halgouet, un descendant d'Alain Le Grand aurait hérité de LargoËt qui, au XIIè siècle passait au Malestroit.
Les Malestroit possède Trédion jusqu'au milieu du XVè.
En 1461, Françoise Raguenel, une dame de Malestroit, épouse Jean IV, sire de Rieux et de Rochefort, maréchal de Bretagne. Ce seigneur décède peut de temps après la restauration du manoir de Trédion sur la façade duquel il avait fait sculpter ses armoiries.
Claude de Rieux, fils de Jean IV et d'Isabeau de Brosse, sa troisième épouse, hérite de LargoËt et de Trédion en 1518. Après sa mort, en 1532, Suzanne de Bourbon gère ses biens.
Trédion passe alors à Renée de Rieux qui vient d'épouser, en 1541, Louis de Saint-Maure, marquis de Nesle.
Renée de Rieux décède en décembre 1567 sans laisser d'enfant. Ses biens, dont Trédion , passent alors à son neveu Guy-Paul de Coligny (1555-1586).
En 1584, deux ans avant sa mort, Guy-Paul de Coligny vend LargoËt et Trédion à la princesse de Salm, sa belle-mère.
À suivre...medium_7.jpg

medium_1.jpg

18:00 Publié dans histoire | Lien permanent | Commentaires (5)

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique