logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

21/02/2014

Sur le fil.......................................................................................

oiseaux-sur-le-fil_2520184.jpgsur le fil-001.jpgSait-on assez combien le fil est présent autour de nous ? Jadis la bergère tirait de sa quenouille un fil de laine en gardant ses moutons. Que de chemin parcouru depuis, au vu des splendeurs des défilés de mode de la haute couture, et des chefs-d'oeuvre des tapisseries d'Aubusson, tous tissés de fils parfois précieux.

Plus couramment, le fil est dans les doigts des tricoteuses : il s'agite sous les yeux du jeune chat rêvant d'effilocher la pelote qui alimente l'ouvrage. Il n'y a pas si longtemps , toute femme un tant soit peu couturière se devait de savoir entretenir linges et vêtements. On brodait aussi de magnifiques motifs que l'on admire encore. Passe-temps exécutés en trouvant son bonheur dans la satisfaction d'un travail parfaitement accompli. Actuellement, les clubs de broderie et de tricot se multiplient, l'occasion de s'initier, ou de se retrouver...

Dans la vie de tous les jours, le fil d'étendage de la lessive, celui qui noue le bouquet garni du ragoût ou l'indispensable bout de ficelle nous sont toujours nécessaires. Songeons à la corde solidement tressée afin d'assurer la cordée où sont maintenus les grimpeurs.

Si on regarde les cartes géographiques, on voit que fleuves et routes sont semblables à des fils se déployant librement, ignorant les frontières.

De même, le cordon ombilical reliant la mère et l'enfant, le fil de chair et d'amour. Fils invisibles de l'affectif, impalpables, qui rattachent les gens, comme en généalogie le lien des générations, maintenant nos anciens dans les histoires des familles.

Il y a des histoires cousues de fil blanc dont le déroulement est prévisible, le fil rouge, conducteur dans une situation donnée, la légende du fil d'Ariane, entre autres. Les toiles d'araignées, qui ornent des recoins imprévus. Les gouttes d'argent de la pluie qui tombent ou les gerbes qui jaillissent des fontaines ne ressemblent-ils  pas à d'illusoires fils translucides? Fils électriques, de fer, barbelés, etc.

Concret selon l'emploi que l'on en fait ou virtuel comme le fil du temps qui passe, symbolisant ce que l'on voit et ressent, de l'indécelable au réel, le fil est, au coeur de nos vies, source d'union et de poésie, toujours et partout ici-bas.

Le fil du blog  50.4fafc08c9bb6e2e3600a3b95d1faf1fc.jpeg

sur le fil chaplin le cirque 1928.jpg

Sur-le-fil.jpg

sur-le-fil-de-darwin.jpg

base5.gif

19/02/2014

Halte au gaspillage alimentaire !

gaspillage-225x300.jpgLes chiffres sont là, tristement choquants.Dans l'Union européenne, chaque année, 89 millions de tonnes de produits alimentaires sont gaspillées, soit 179 kg par habitant. Si l'on ne fait rien, ce chiffre déjà monstrueux atteindra 126 millions de tonnes en 2020.D'où l'urgence de réduire le gaspillage alimentaire décrété par le Parlement européen début 2012. " Près de 50 % d'aliments sains sont gaspillés chaque année dans l'Union européenne par les ménages, les supermarchés, les restaurants et la chaîne alimentaire, alors que 79 millions de citoyens vivent au-dessous du seuil de pauvreté et que 16 millions dépendent de l'aide alimentaire d'oeuvres de charité. "

2014 a donc été choisie comme l'Année européenne de la lutte contre le gaspillage alimentaire, avec pour but de réduire de moitié ce gaspillage d'ici 2025.

Seront  ainsi mis en place une campagne de sensibilisation, des cours d'éducation alimentaire dans les écoles, la création d'une date limite de vente différente de la date limite de consommation, la promotion des produits locaux et la redistribution des invendus aux plus démunis, la création de plusieurs tailles d'emballages afin d'éviter d'acheter plus que ce dont on a besoin.

Si nous réfléchissons bien, nos parents ou nos grands-parents n'avaient pas à gérer ce genre de problème ! D'abord parce qu'ils ignoraient tout de la société de consommation actuelle. Ensuite parce qu'ils mettaient en application de solides principes d'économie qui se transmettaient de génération en génération; Par exemple, il était tout simplement inconcevable de jeter du pain !

Mesure-t-on encore de nos jours l'importance du pain, l'aliment de base durant des siècles ? Il est devenu un bien extrêmement banal, longtemps critiqué dans les années 60, alors que rien n'est meilleur que du bon pain craquant, fabriqué selon la méthode traditionnelle. Nos grands-mères confectionnaient, avec le pain rassis, des puddings, du pain perdu, de la chapelure et de la panade. Des habitudes souvent perdues au fil du temps.

D'ailleurs, en France, on s'intéresse depuis plusieurs années au problème du gaspillage alimentaire;

Dans notre pays, en effet, la quantité de déchets alimentaire dépasse  20 kg par habitant et par an. Il s'agit essentiellement de produits périmés ou non consommés. On nous suggère donc de faire l'inventaire du contenu de notre réfrigérateur et de nos placards avant d'effectuer nos emplettes, d'établir des menus pour la semaine, une liste de courses, de faire ses emplettes plus souvent, selon les besoins, en prenant garde aux dates de péremption.

Il convient aussi de ranger les produits dans son réfrigérateur et ses placards par date d'utilisation, d'accomoder les restes des repas comme le faisaient nos grands-mères.

Des règles simples qui devraient nous amener à moins gaspiller.

A nous tous de nous mobiliser en ce sens !

Source : le Parlement européen.

DSC_8990640x320.jpg

17/02/2014

Le fort de Brégançon, bientôt ouvert au public

general-view-of-the-fort-de-bregancon-in-bormes-les-mimosas-1_4116844.jpgLe 26 Juin, et jusqu'à la Toussaint, le public pourra franchir le célèbre pons-levis permettant d'accéder au fort de  Brégançon, dans le Var, la résidence de villégiature des présidents de la République française depuis 1968.

François Hollande a décidé de l'ouvrir à la visite dans le cadre de sa politique de réduction du train de vie de l'État, mais sans doute aussi parce qu'il ne goûte guère l'austérité toute militaire de l'îlot.Ce sont les Monuments nationaux à qui revient la charge de gérer le flux des futurs visiteurs, en lien avec la commune de Bornes-les-Mimosas, le fort ne pouvant accueillir plus de 150 personnes à la fois. Le trajet entre le Bastion, remodelé à de nombreuses reprises depuis le Moyen Âge, et la ville se fera en navette, car la route d'accès traverse une propriété privée.

Outre la splendeur de son environnement, l'intérêt principal est d'entrer dans la vie privée des chefs de l'État. Des films et des photographies en retraceront les grandes heures. Les Monuments nationaux espèrent également retrouver et installer une partie du mobilier contemporain commandé spécialement pour les lieux par le couple Pompidou, qui y passait tous ses week-ends. Il est aussi convenu que le fort reste à la disposition du Président, qui peut  le refermer à tout moment pour y séjourner.

P. R.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

u

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique