logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

20/12/2013

Volaille en fête !

poularde-festive-label-rouge.jpgNaguère, seule la dinde était associée au repas de réveillon, voire au déjeuner du 25 décembre, mais elle s'est laissé damer le pion par le chapon et la poularde, plus charnus et goûteux, bien que plus onéreux...

Le chapon, le jeune coq castré et engraissé, a un passé prestigieux: du temps où les Romains n'avaient droit qu'à une poule par banquet, ils imaginèrent, pour contourner la loi et économiser le grain destiné à la plèbe, de nourrir de jeunes coqs castrés à l'aide de produits laitiers. De nos jours, le chapon est nourri d'au moins 75 % de céréales et de produits laitiers. En Bresse, il doit avoir au moins huit mois, dont sept passés dehors (à partir du moment où il revêt son habit de plumes). A l'abattage, il pèse de 3 kg à 6 kg. Sa chair est incomparable.

Le poulet fera honneur à un repas de fête s'il provient d'un élevage traditionnel. Et s'il a été abattu entre 40 jours et 90 jours après la naissance, les nouveaux types d'alimentation permettant de les consommer plus jeunes.

La poularde: à ne pas confondre avec le poulet ! Elle est élevée en liberté et nourrie de maïs et de céréales, complétés de produits laitiers les deux dernières semaines. Sa chair tendre et délicate, enrobée d'un bon gras, demande à être rôtie, braisée ou pochée, surtout pas grillée ni sautée, ce qui ferait fondre sa graisse. Certaines bénéficient d'un AOC.

Le canard, nantais ou de Barbarie, est d'un prix accessible et d'une saveur délicate. Il supporte mille et un apprêts différents, avec des fruits notamment.

La pintade doit être, elle aussi, choisie avec discernement: le Label Rouge garantit l'origine, l'alimentation et la durée de l'élevage, l'appellation fermière signifie qu'elle a été élevée en plein air et non en batterie. On lui préférera le pintadeau, plus tendre et savoureux.

La dinde: découverte par les conquérants espagnols au Mexique, elle a détroné l'oie de Noël en Angleterre et constitue le plat de Thanksgiving aux Etats-Unis. Chez nous, elle est noire et plantureuse, notamment dans le Gers. On lui préférera le dindonneau, que l'on accompagnera de marrons.

L'oie: appréciée des Egyptiens, des Grecs et des Romains, elle fut un gibier avant d'être un animal de basse-cour, qui peut peser jusqu'à 12 kg après engraissement.  Souvent abattue vers trois mois, elle est délicieuse avec de la choucroute.

La bonne cuisine !fe8b077e.gif

Commentaires

dimanche, pintade fermière farcie, avec un peu de poudre d'amandes rajoutée à la farce, et une goutte de cognac, car comme disait Maïté "ça gâche pas! "

cuisson lente à basse température qui garantit une chair tendre et goûteuse,



bonne nuit

Écrit par : fanfan du fatras | 20/12/2013

Coucou !
Se sera le chapon à ma manière mariné et farci. Au fait cela fait longtemps qui marche le père-Noël ? Vaut mieux car à pieds il n'est pas arrivé au bout de sa distribution. Bon week-end et gros bizoux Doubs pour vous deux !

Écrit par : françoise la comtoise | 21/12/2013

Je suis consommateur, point cuistot, mais nous avons une basse-cour et
les produits maison sont incomparables!
merci des détails différenciant les différentes volailles
amitiés
DD

Écrit par : André | 21/12/2013

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique