logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

27/09/2013

Alençon se pare de sa plus belle dentelle

La-dentelle-d-Alencon_gallery-item.jpgAlençon se pique d'être la capitale de la dentelle. Afin de réveiller la belle endormie, un premier festival " Fil et dentelle " débute aujourd'hui. Objectif des organisateurs : dépoussiérer le point d'Alençon en multipliants expos, ventes et conférences sur la dentelle, le patchwork,et autres fil, broderie et tricotage.

" Nous souhaitons que la dentelle à Alençon devienne ce que la BD est à Angoulême..." Projet ambitieux, qui ne manque pas de piquant !

Quarante artisans professionnels de la couture, broderie et tricot sont invités. Parmi eux, l'usine d'aiguilles Bohin, France Patchwork ou Elfie Hass, tricoteuse professionnelle...

Elfie crée des fruits et des légumes en laine. Des petits pois au navets, en passant par les pommes de toutes les couleurs, Elfie Hass enferme les plus petits dans des bocaux transparents, transforme les grosses pommes en poufs, etc.

Même le petit train touristique est réquisitionné pour embarquer les visiteurs vers une expo de dentelle au conseil général, ou à la basilique Notre-Dame, lieu de baptême de Sainte-Thérèse, dont les parents ont été à la tête d'une entreprise de dentelle au point d'Alençon.La-dentelle-d-Alencon_illustration-16-9.jpg

Jusqu'au 29 septembre.

10/09/2013

le cahier de bonheur

images.jpegJ'ai choisi aujourd'hui un cahier de bonheur

Pour mieux garder en vie les battements de mon coeur.

Sur la première page, j'ai aussitôt tracé

Un peu comme un hommage, des noms entrelacés.


En formant les prénoms de ceux qui ont compté

J'ai créé comme un pont jeté sur le passé

Qui, reliant les jours de ceux que j'ai aimés,

A ramené en moi un passé oublié.


La tendresse des bras de ma chère grand-mère

Me portant sur son dos, les soirs d'avant-hier.

Les matins de soleil envahissant la chambre

Et les heures d'été alourdissant mes membres.


Les premiers jours d'école, le parfum de la craie,

Crissant sa note aiguë sur le grand tableau noir,

Les tabliers d'alors, les chants et les cahiers,

La leçon de morale et le départ du soir.


Les rires des enfants s'égaillant dans la rue,

Le fumet de la soupe, la chaleur d'un foyer,

Les leçons à apprendre et les histoires lues

Dans la nuit apportant tant de choses à rêver.


Je me suis souvenue, en souriant encore,

Des grads éclats de rire de mon adolescence,

Des sentiments échangés, de ce sentiment fort,

D'avoir très peu de temps avant que tout commence.


J'ai revu le moment de ce premier regard

Où j'ai su reconnaître l'amour venant à moi.

Mon coeur en s'emballant de ce nouvel  émoi

Tu m'avais bien trahie, souviens-toi de ce soir !


La caresse des mains de l'homme que j'ai choisi,

Tous ces instants si forts où l'on se sent si bien.

La belle robe blanche, les parents, les amis,

Les serments échangés avant le grand festin !


Les premiers pas d'enfants, les sourires et la joie

Quand leur main dans la mienne ils marchaient près de moi,

Les tendres petits câlins, les mots qu'on oublie pas

Quand les années passant, l'amour est toujours là.


Le cahier de bonheur est encore à écrire

J'y poserai, je sais, chaque instant de ma vie.

Je gommerai toujours les mauvais et les pires

Afin de ne garder que la joie d'être en vie.

M. B.

15:49 Publié dans poésies | Lien permanent | Commentaires (8)

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique