logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

28/01/2013

La semaine du blanc

33992790.jpgVous connaissez certainement l'anecdote : un certain jour de janvier, Aristide Boucicaut, propriétaire du grand magasin Le Bon Marché, contemplait la rue de Sèvres quasiment déserte depuis la fenêtre de son bureau.

Les fêtes de fin d'année étaient passées et les rayons du magasin pratiquement vides. Pour arranger le tout, il neigeait, ce qui n'allait pas inciter les clientes potentielles à sortir de leur domicile !La neige tombait à gros flocons blancs... Leblanc ! Aristide Boucicaut pensa tout à coup à la symbolique du blanc, couleur associée à la pureté, à la paix, au mariage, au linge, à la propreté. Il se souvient aussi des stocks de linge blanc entreposés dans les réserves et, sans coup férir, lança la désormais célèbre " semaine du blanc " (qui dure maintenant un bon mois !). Les clientes ne se firent pas prier pour venir renouveler leurs piles de linge et cette inovation perdure depuis la deuxième moitié du XIXè siècle.70619672.jpg

On m'a souvent raconté que mon arrière grand-mère avait, en se mariant, des armoires pleines à craquer de linge brodé patiemment à son chiffre depuis des années. Elle n'était pas la seule, bien entendu, dans les années 1880.

Les temps ont bien changé ! et ce pour une raison déjà pratique : grâce au lave-linge, nous n'avons plus besoin d'accumuler soixante paires de draps ou une centaine de serviette de toilette ! Nous n'aurions plus la place, d'ailleurs, de ranger ces piles dans nos intérieurs plus petits, d'où nous avons souvent banni les immenses armoires de nos ancêtres. De plus, nous privilégeons désormais le côté pratique et, comme nous travaillons à l'extérieur, recherchons des matières plus faciles d'entretien que les nappes et serviettes de table damassées.

Il n'empêche... s'agit-il d'un atavisme ? J'aime le beau linge et ne résiste pas, chaque année, au désir d'acheter draps fleuris ou éponges douces et mouelleuses, pour le plaisir...

A larges pans, le linge blanc

Déborde

De grands et superbes paniers.

On le sécha, le long des cordes,

Au vent vermeil, au vent léger

Des vieux vergers...

(Extrait du linge d'Emile Verhaeren.

Editions Mercure de France.

19:50 Publié dans histoire | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

C'est de rigueur chaque année après les fêtes.....Mais tout compte fait, je me demande si c'est la bonne époque, juste après les fêtes, car nos portes monnaies se sont un peu vidés pour les cadeaux de Noël.
C'est juste mon avis.
Bonne soirée
Bisous
Anita.

Écrit par : anita | 28/01/2013

Cela fait du bien de passer de la cuisine du temps des fêtes aux rayons de blanc des grandes surfaces. Pas besoin d'acheter, juste de rêver devant des étalages de
couleurs magnifiques et d'imaginer une nouvelle armoires pleine à craquer en se disant l'an prochain il faudra bien...

Je me moque un tout petit peu!

Écrit par : Pierrette | 28/01/2013

Coucou Marie-Thé !
C'est vrai que dans le temps les placards rengorgeaient de linge de maison et de draps chez maman par exemple mais maintenant ça diminue quoique j'ai les draps , le linge de maman et le mien j'en ai donné aux enfants mais eux me disent on a pas de place , merci . Bon mardi et des gros bizoux de Franche-Comté de nous à vous les Bretons !

Écrit par : françoise la comtoise | 29/01/2013

Pour notre part, nous n'avons jamais prêté attention à cette "semaine" du blanc, et l'achat de draps, serviettes et autres peignoirs... se produit bien souvent sur un coup de coeur, lors de la visite d'un marché ou d'une braderie, à n'importe quel moment de l'année.

Bonne journée, bises,
Gérard.

Écrit par : CHAP | 29/01/2013

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique