logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

06/06/2012

C'était la Fête des voisins...

voisins_solidaires.jpgCréée en 1999 dans le XVIIè arrondissement de Paris à l'initiative d'Atanase Périfan, la Fête des voisins a pour but de favoriser les rencontres entre habitants d'un même village ou d'un même quartier pour développer la solidarité et la convivialité, et rompre l'isolement. Atanase Périfan cultive la générosité et le sens de l'hospitalité, hérités de son père, exilé politique roumain venu en France. Il raconte à ce propos (1) que, dans sa famille, il y avait toujours une place pour le réfugié qui en avait besoin.

Lorsqu'il était adjoint au maire du XVIIè arrondissement, Atanase avait été frappé par un tragique fait-divers. On venait de découvrir dans un appartement le corps d'une femme morte depuis deux mois. Les voisins ne s'étaient doutés de rien...

D'où la création, en 1990, d'initiatives conviviales " Paris d'amis ", avant de lancer la Fête des voisins. Il faut bien reconnaître, barricadés derrière nos portes sécurisées, dans nos immeubles protégés par des digicodes, nous avons une fâcheuse tendance à nous refermer sur nous-mêmes et à faire preuve d'indifférence vis-à vis de nos voisins.

A cela, plusieurs causes : l'individualime et l'isolement, de longues journées de travail et de transports en commun qui ne nous incitent pas forcément à sortir de chez nous le soir, le vieillissement de la population et l'éloignement des membres d'une même famille. Sans oublier la peur de l'autre, qui incite à se claquemurer chez soi.

Pourtant, j'ai le souvenir de soirées d'été durant lesquelles nous jouions dans la rue (fort peu passante à l'époque), mes amis et moi, tandis que nos mères, installées sur le pas de la porte, bavardaient tout en tricotant et que nos pères disputaient des parties de pétanques ou boules acharnées. C'était au début des années 60, nous nous aidions et savions que nous pouvions compter les uns sur les autres en toutes circontances. C'est cela qui nous manque le plus maintenant !

Qu'es-ce que la solidarité ?

En gros vous le savez

Mais la vraie solidarité

C'est bien plus compliqué (...)

La solidarité c'est donner de son temps

Pour aider les gens

La solidarité c'est donner sans compter

La solidarité, ce n'est pas rester

Devant sa télé à pleurer

Non, la solidarité c'est se lever

Pour aller aider

Donner, partager

Du mieux que vous pouvez...(2)

La fête des voisins est un succès incontestable puisqu'elle a gagné l'Europe entière, et aussi des pays aussi différents que le Canada, k'Azerbaîd-jan ou le Congo. Un seul mot d'ordre, cette année encore : développer la solidarité entre voisins mais... pas seulement le jour de la Fête !

Ne pas l'oublier les 365 autres jours, en cette année bissextile.

(1) Interview parue dans Ouest-France le 26 mai 2008.

(2) Extrait de la solidarité, poème de Myriam Barry.

 

Le billet de Françis

16:51 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

C'est bien tout le problème des "journées à thème" : fête des voisins, fête de la musique, fête de mères ou des pères, fête des grand mères....est-ce que cela nous dédouane du quotidien ?
Combien de mamies sont seules le dimanche et les jours de fête mais reçoivent un beau bouquet le jour de la fête des grands mères (tu vois comme on t'aime mamie)...

Combien de voisins (en ville surtout), ont partagé un repas de fête, mais ne se tiennent plus la porte de l'ascenseur dès le lendemain.

Il en va de même pour la solidarité...il peut y avoir un jour, une année de la solidarité....est-ce que cela rendra les égocentriques plus solidaires ....non, la solidarité est une manière d'être dans la vie, conscient d'être relié à l'autre et aux autres....car nous sommes tous dépendants les uns des autres.

Mère Thérésa disait : l'amour, ça commence dans les foyers, si les parents ne sont pas aimants, c'est le monde qui va mal parce que la violence se transmet des uns aux autres....

La solidarité, c'est aussi le sourire gratuit à un(e) inconnu(e) qui va s'illuminer d'avoir reçu ce cadeau et le transmettre à d'autres inconnus....

Merci pour cette jolie note qui éveille nos consciences.

Écrit par : Anne Marie | 06/06/2012

Coucou Marie-Thé !
Dans ma rue vendredi 1 juin nous avons fait la fête des voisins et il a fait beau . Comment vas-tu la Bretonne et Paul ? On vous attends en Franche-Comté quand vous voulez chacun son tour pour faire la fête des amis . Bonne soirée à vous deux et des gros bizoux de nous deux !

Écrit par : françoise la comtoise | 06/06/2012

ta note me rapelle l'enfance et les soirées dehors avec les voisins à discuter et à faire des parties de nain jaune
j'habite un quartier populaire et l'entraide entre voisins est presente toute l'année j'ai hesité avant d'acheter ma maison mais ne l'ai jamais regretté
Douce soirée
Bises Brigitte

Écrit par : fleurbleu | 07/06/2012

Je me méfie de ces journées à thème et j'ai une sainte horreur en particulier de la journée de la femme !! Comme s'il n'y en avait qu'une par an. A chacune de ces journées correspond en réalité l'absence d'une prise de conscience le reste de l'année.

Et claironner une fête des voisins ne vaut que si l'un va vers l'autre le reste de l'année.

Christian

Écrit par : Christian | 08/06/2012

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique