logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

26/04/2012

A propos de...

crise_planete_image.jpg3 ème ÉTAPE : LA CRISE S'ÉTEND A TOUTE LA FINANCE ET A L'ÉCONOMIE MONDIALE

En janvier 2008 commence à se révéler que des banques ont des titres qui ne valent rien. Lehman Brothers, puissante banque américaine, révèle qu'une partie de son bilan est creux. Comment les vérificateurs qu'on appelle comissaires aux comptes, chargés de vérifier chaque année l'exactitude des valeurs déclarées au bilan d'une banque, ne l'ont-ils pas vu plus tôt ? Qu'ont-ils vérifié ? Que leur a-t-on caché ? Mais les commissaires aux comptes sont payés par la Direction de la banque ! Complicité ? Silence sur l'affaire avant qu'elle n'éclate?

De gros mastodontes financiers font faillite aux États-Unis, puis en Grande-Bretagne, puis en France, en Allemagne... Les États-Unis déclarent 700  milliards de pertes dans les banques américaines. Les banques se méfient les unes des autres, ne se prêtent plus d'argent. C'est dramatique pour l'économie, car lorsqu'une banque n'a plus de liquidité pour prêter, les entreprises qui attendent un prêt pour s'agrandir, pour faire crédit à leurs client, ne reçoivent pas ce prêt, et l'économie se bloque. Toute l'économie mondiale risque d'être touchée par la récession si les banques n'ont plus d'argent pour accorder des prêts aux entreprises.

C'est pourquoi l'État intervient rapidement : il débloque des liquidités pour que les banques n'en manquent pas et puissent continuer à consentir des crédits aux entreprises, sinon c'est la faillite de multiples entreprises, à commencer par les plus petites, et c'est le chômage pour des milliers de personnes !

Bush, en fin de mandat, déclare combler le trou avec l'argent de l'État Fédéral pour redonner confiance.

La banque Centrale Européenne, la BCE,baisse son taux directeur de 0,5 % pour que le crédit soit plus facile, mais sans exagération comme ce qui s'était fait aux USA en 2001. Les États se concertent. Ils ne peuvent pas laisser le système bancaire s'effondrer.

En Europe, ils déclarent qu'aucune banque ne sera laissée en faillite, au besoin elle sera nationalisée, c'est-à-dire que l'état, en y mettant de l'argent, deviendra son principal actionnaire, quitte à revendre ces actions plus tard quand cela ira mieux.

CETTE CRISE EST-ELLE SALUTAIRE ?

Oui sans doute, si l'on veut bien faire toute la vérité et en tirer les conclusions.

Que de manques de transparence, de vérité, de surveillance, de contrôle ! Là sont les masques de l'appât immodéré de gain à court terme sans analyser les conséquences à long terme.

Pour parer à ces dérives dans l'avenir, il faudra établir des règles plus contraignantes de vérification.

Mais la gouvernance mondiale au niveau de la finance n'existe pas encore. C'est chaque État qui se donne des règles. C'est pourquoi on assiste actuellement à l'urgence d'une concertation entre tous les États sans en excepter aucun, car, si un État laisse des facilités, l'argent s'y précipitera : l'argent va toujours là où c'est le moins contrôlé et le plus facile de s'arranger. Et le problème ne fait que de se  déplacer !

En arrivera-t-on à un début de gouvernance mondiale qui doit commencer d'urgence par la  finance ?

Bonne lecture .

S. N. R.

 

 

 

 

16:43 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

ça a le mérite d'être bien plus clair que les bafouillis orientés de nos journaleux tant economistes que politiques ...
maintenant je sais pourquoi (malgré le coup de brosse à reluire que les mêmes journalistes nous donnent chaque matin sur l'air d'heureusement en France on est protégé,) je sais donc pourquoi j'ai toujours les pieds dans la ...
merci
bises

Écrit par : josette | 26/04/2012

Ce n'est pas pour demain, c'est certain !
Tu es bien sérieuse.
Bises
Geneviève

Écrit par : Geneviève | 26/04/2012

Coucou !
Les banques ont beaucoup à faire et c'est nous qui payons , zut !
Bonne soirée et gros bizoux de nous deux à vous deux !
Françoise

Écrit par : françoise la comtoise | 26/04/2012

Je suis d'accord pour plus de moralité dans les milieux financiers, mais c'est une question qui ne se règlera qu'au niveau des états les plus puissants.

Bises du grillon

Écrit par : Christian | 02/05/2012

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique