logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

05/02/2012

" Gaston, y'a l'téléfon qui son... "

danger-telephone-mobile.jpgNe serait-ce que pour les faire mieux connaître, il est des initiatives qu'il convient de relayer. Il en est ainsi de la journée mondiale sans téléphone portable, lancée en 2001 par Phil Marso, un écrivain français. J'aime assez son clin d'oeil empreint d'humour car... figurez-vous que la date choisie, le 6 février, est le jour de la Saint-Gaston. Référence, bien sûr, à la célèbre chanson de Nino Ferrer que nous avons tous entonnée à tue-tête au milieu des années 60 : " Gaston, y'a l'téléfon qui son, et y'a jamais person qui y répond... "

Je me demande souvent : " Comment faisions-nous avant ? " Avant quoi ? L'invention du portable, bien sûr ! Il suffit de regarder des films remontant aux années 1950, 1960, 1970 pour en avoir une petite idée. On envoyait beaucoup de télégrammes (voir le célèbre sketch d'Yves Montand avec la voix de Simone Signoret), on faisait la chasse aux cabines téléphoniques, un  " sport " exaspérant au possible sur une route  de campagne sous une pluie battante, on s'écrivait énormément et... on se montrait plus patient. Car, il faut bien le dire, nous sommes à fond dans l'ère du  " tout, tout de suite " et je connais certaines personnes qui ne supportent pas de ne pas parvenir à vous joindre.

Or, si le portable constitue un outil indispensable dans le domaine du secours à autrui, du sauvetage (pensons à Florence Arthaud sauvée de la noyade fin 2011 grâce à son mobile protégé par une poche étanche), ou, même, des comparatifs de prix, il est aussi une pollution sonore supplémentaire, un " fil à la patte " dans le monde du travail, une source de danger réel en voiture, une cause d'addiction, notamment pour les jeunes, et son inocuité pour notre santé n'est pas démontrée.

L'été dernier, dans le TGV, nous étions une trentaine de voyageurs à subir le blabla d'une dame qui s'étendait complaisamment sur ses états d'âme et ses histoires de famille, et ce à tue-tête (pou couvrir les bruits du roulement, naturellement !). Bien entendu, il était interdit de téléphoner dans notre voiture, mais ce détail ne l'a pas arrêtée. Après que nous avons été plusieurs à lui demander aimablement de bien vouloir poursuivre sa conversation dans le couloir (et ce sans le moindre effet!=, il a fallu qu'un monsieur imposant se lève et crie assez fort : " Maintenant, ça suffit! Un peu de courtoisie, madame ! ", pour qu'elle daigne... chuchoter. Et je tiens à préciser qu'il ne s'agissait pas d'une adolescente !

Il serait donc grand temps de nous pencher sur un code de savoir-vivre " spécial portable ". D'autant que depuis longtemps, le progrès s'accélérant, nos portables ne se contentent plus de téléphoner ! Au point que certains sont devenus incapables de se séparer de leur jouet préféré.

Alors,  merci , Phil Marso, pour cette journée sans portable ! Nous en avons bien besoin !

Le billet de Françoise !

11:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

Commentaires

Bojour Marie Thérèse

Si je reconnais l'utilité de cette délicieuse invention qu'est le portable, j'ai décidé, quand l'heure de la retraite est venue, de ne pas sacrifier à cette mode qui consiste à être dérangé à tout moment.

Dans mon boulot d'activiste, pardon, en activité, le téléphone était une obligation, un moyen indispensable pour savoir comment marchait tel ou tel chantier, pour commander telle pièce ou tel matériel.

Mais, à la retraite, point de portable. Et voila plus de quinze années que cela dure, à la stupéfaction des petits enfants qui dès 11 ou 12 ans, et parfois même avant, sont rivés aux SMS et autres twitts , et ne savent plus penser en silence.

Bises du grillon

Écrit par : Christian | 05/02/2012

Oui mais cher Christian et Marie Thé lorsque vous êtes seul(e) au volant en panne il est bien utile, surtout en plus si c'est par ce temps actuel? il y a de quoi en mourir
il est utile pour sauver des vies, lors d'accidents en direct devant vous comme j'ai vu il y a peu
il suffit de s'en servir avec modération, et là comme l'écrit notre amie d'avoir simplement un code de savoir vivre et ne pas déranger un enterrement avec des sonneries en pleine messe
il est utile pour les liens d'amitié
il est utile et rassurant pour les personnes qui vivent seules ou sont dépendantes

Écrit par : LADY CATHERINE | 05/02/2012

Coucou !
Le portable est juste pour contacter la famille si je ne les trouve pas chez eux et surtout quand je fais seule mes balades à pieds , il est dans ma poche au cas où ..... pis c'est tout et il est le plus simple possible .
Ici soleil , petite bise qui donne l'impression de moins froid mais fait froid .
Bonne soirée et gros bizoux de nous !

Écrit par : françoise la comtoise | 05/02/2012

Vaste débat! Je regarde les jeunes,ils ne lèvent plus les yeux,scotchés à leurs portables,à envoyer les sms,balladeurs sur les oreilles,indifferents à tout,triste!et les conversations,quelquefois,il y a de quoi faire un sktech!
Bonne journée Marie -Thé,bien au chaud!!!!
christiane06

Écrit par : christiane06 | 06/02/2012

j'ai un portable , sur le placard où je l'oublie regulièrement , j'en aurai eu besoin au travail car je circulais beaucoup en voiture mais quand je me suis équipée je n'ai jamais plus eu de panne ...
il sert pour les petits enfants qui n'ont que ce telephone ....mais a vrai dire dès qu'il aura rendu l'âme je ne renouvellerai pas ,même si mon outil peut ,par une touche , m'appeller des secours ou un plombier .
j'aime toujours écrire ...cependant
bises

Écrit par : josette | 06/02/2012

D'accord avec toi, il devrait y avoir un savoir-vivre du portable.
J'en ai un, souvent éteint d'ailleurs, les trois quarts du temps.
Je ne m'en sers que par nécessité et surtout pendant les 15 jours d'été de vacances pour donner des nouvelles à la famille.
Somme toute bien commode, mais point d'abus pour moi.
Bonne fin d'après-midi.

Écrit par : pimprenelle | 06/02/2012

Le portable et même le téléphone fixe sont de bonnes inventions, mais leur abus crée des problèmes.
Anecdote (c'était valable au boulot, quand j'étais en activité) : Pour certains, il fallait presque s'excuser de n'avoir pas répondu tout de suite lorsqu'ils nous appelaient, alors que c'est bien l'appelant qui dérange !

Bonne soirée, bises,
Gérard.

Écrit par : CHAP | 07/02/2012

Des esclaves du portable, j'en connais ! moi j'ai préféré ne pas en avoir. C'est Monsieur qui en possède un, juste pour le nécessaire quand nous prenons la route... Bises de miche

Écrit par : miche | 09/02/2012

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique