logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

01/02/2012

La balade de la virgule

201105044dc0c6ccbe8a7-0.jpgDe-ci, de-là se promenait une virgule.Entre les mots, entre les phrases, elle sautillait, se faufilait sans jamais prendre la place qui lui était réservée.

Têtue comme une virgule sans ponctuation, elle se refusait à donner un sens à ce qui la destinait. " Moi, je suis une virgule, disait-elle, mais je ne virgulerai personne, car je suis libre de ma ponctuation."

Quant aux autres ponctuations, elles commencèrent à manifester leur inquiétude. Que signifiait ce désordre dans les phrases, ne donnant plus de sens au  texte ?

" Il suffit, virgule, ronchonna le point de sa grosse voix, reprenez votre place, à bouger comme un asticot, vous allez nous faire perdre notre sens de  la  ponctuation. "

Mais la virgule se moquait bien de tout cela et poursuivit sa balade entre les mots en sautillant.

" Virgule, Virgule ! Oh ! pardon, excusez-moi, virgule, virgule ! "

Le tiret tenta bien de lui faire un croche-tiret, mais il se retrouva en trait vertical. " Oh ! s'exclama-t-il, et comment je fais, moi, maintenant? "

La virgule sema une telle zizanie que toutes les ponctuations en furent désordonnées.

Le point d'exclamation se chamailla avec le point d'interrogation, les guillemets avec les parenthèses, l'accent grave énerva l'accent aigu.

La cédille se décrocha de son C et alla se percher sur la barre du T, surpris par cette gymnastique inquiétante. " Eh bien, cédille, qu'est ce qui vous prend ? " , râlat'il. " Oh !, reprit la cédille, ne râlez pas monsieur T, je voulais juste jouer à cédille perchée, c'est tout. "

" Oh ! Quelle drôle d'idée... ", fit-il, étonné.

Une véritable ponctuophonie commença à s'élever du texte, ce qui fit monter l'inquiétude des lettres, elles aussi soucieuses de ce désordre soudain.

Le A s'exprima à son tour. " A ! A ! Alors ! " Le O se fit entendre lui aussi. " O ! O ! Que se passe-t-il ?

Chacun et chacune alla visiter la place de l'autre. Le point fut désemparé devant l'indicipline de tout ce petit monde bien curieux.

Mais soudain, la virgule s'arrêta brusquement et, s'apercevant du chambardement qu'elle avait provoqué, s'écria: " Hein ? C'est à cause de moi tout ça ? Vite, vite ! ", fit-elle.

Elle s'empressa d'aller rejoindre le point, raisonna au passage les ponctuations et les lettres. " Virgule, virgule, pardon, excusez-moi, vous voulez bien reprendre votre place maintenant, je suis désolée de vous avoir dévirgulé, s'il vous plaît, il faut reprendre votre sens de la ponctuation. "

Mais personne ne semblait vouloir entendre la petite voix de la virgule.

" Vite, vite, monsieur point, monsieur point, non d'une virgule à l'envers, il faut que cela cesse. "

Le pauvre monsieur point ne savait plus quoi faire. " Monsieur point, monsieur point, s'empressa la virgule, je suis désolée, je suis désolée, que dois-je faire, s'il vous plaît, que dois-je faire ? "

Monsieur point était furieux et le fit savoir à la virgule. " Vous rendez-vous compte que votre petite balade de la virgule a semé le désordre dans tout le texte, il faut que chacun retrouve sa place au plus vite, vous avez su dévirguler, vous saurez revirguler, exécutez-vous, allez ! "

La virgule alla se placer là où elle était affectée et commença à s'exprimer. " Hum ! S'il vous plaît, voulez-vous m'écouter, s'il vous plaît ? " Difficile de se faire entendre parmi tout ce vacarme. C'est alors qu'elle virgula un grand coup et le silence revint aussitôt. " Je suis désolée d'avoir provoqué tout ce désordre et de vous avoir incités à cette balade peu ponctuo-correcte. Il faut à présent que chacun d'entre nous reprenne la place qui lui est destinée. "

Bien entendu, quelques petits rebelles se manifestèrent, mais le discours de la virgule sut convaincre tout ce petit monde. " Si nous ne reprenons pas la place qui nous est attribuée, le texte n'aura plus de sens et alors plus personne n'aura envie de nous lire. Chacun d'entre nous est important et doit le rester, merci de bien vouloir reprendre votre place ! "

Et c'est dans un grand silence que les lettres et les ponctuations reprirent leur place et la petite virgule, enfin devenue raisonnable, s'installa à l'endroit qui lui était réservé, sous l'oeil satisfait de monsieur point.

" Bravo, virgule, je suis fier de vous, on dirait que vous avez retrouvé la raison ! Avez-vous enfin compris la leçon ? ", lui demanda-t-il.

"Oui, monsieur point, j'ai bien retenula leçon, je suis une virgule et je virgule ce qui doit être virgulé ", répondit-elle bien sagement.

Et voilà comment une leçon apprise est une leçon retenue.

FLO. M.


16:40 Publié dans histoire | Lien permanent | Commentaires (13)

Commentaires

J'aime beaucoup, beaucoup, cette note...
Sans la ponctuation, point de sens !
Il faudra d'autre part réhabiliter le point-virgule, tombé un peu en désuétude, mais pourtant indispensable pour la continuité d'une expression claire de pensée.
Amitiés

Écrit par : Serge ® | 31/01/2012

Bonne soirée
Bisous
Anita.

Écrit par : anita | 31/01/2012

Marie Thé,
une leçon sur ce thème...cela ne peut venir que d'une prof' ?
"La ponctuation Toto, lui dit son maître, jamais tu ne l'as mets !
Si Monsieur...sur les murs des toilettes !"
-A ne pas donner l'idée aux enfants SVP--
Merci pour cet agréable moment.
Amitié.
Jean Marc B.

Écrit par : BARRIER | 01/02/2012

Coucou Marie-Thé !
Quand j'étais gamine , je disais - Pousse toi virgule que je t'apostrophe ...
Joli texte de Flo , un sacré travail de recherche .
Ici la neige a un peu fondu et il fait très froid .
Bonne soirée et gros bizoux à vous deux !

Écrit par : françoise la comtoise | 01/02/2012

Je connaissais mais j'ai encore pris du plaisir à lire... J'aime. Bises de la nuit. Miche

Écrit par : miche | 02/02/2012

bonjour Marie thé! très joli ton texte sur la ponctuation!

elle tient une place très importante, dans notre façon d'écrire

et de réciter! avec un bisous!point final.0huguette.

Écrit par : fougassies | 02/02/2012

Bonjour Marie Thérèse.

Il existe des langues comme le Thaïlandais qui n'ont pas de ponctuation, pas de majuscules. La lecture ne peut se faire qu'en comprenant chaque mot, car les lettres se touchent toutes. Je t'assure que ce n'est pas simple.

D'ailleurs, nos anciens textes, avant 1500, sont souvent avec une ponctuation aléatoire, dépendant du scribe !! Ton texte, fort bien imaginé, aurait été d'une parfaite actualité au temps de Du Bellay.

Bises du grillon

Écrit par : Christian | 03/02/2012

Bonjour à tous, il faut etre obligatoirement prof ou instit pour écrire etc pour ècrire un texte?????????

Écrit par : Alouette | 10/05/2014

Très joli texte.

Écrit par : justine | 10/05/2014

Bonjour Marie Thé, je suis l'auteur de la balade de la virgule et je vous invite à me contacter.
Flo M

Écrit par : Flo M | 10/05/2014

Un très joli texte pour un avenir prometteur.... A suivre, y a t'il d'autres textes de cet auteur ?

Écrit par : MARIA | 12/05/2014

excellent,j'ai beaucoup aimé ton texte, flo, tu peut écrire encore.

Écrit par : flo | 23/05/2014

La ponctuation se perd bien malheureusement ...elle permet de donner un sens a un texte .
Merci flo de donner, un sens a la langue francaise, et surtout de l' aimer et de la respecter .
Un texte sans ponctuation c' est comme une chanson sans musique ...donc soyons ponctuel ..et a toi flo de nous rappeler a l'ordre ...

Écrit par : evy | 23/03/2015

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique