logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

15/01/2012

La galette des Rois

Galette-rhum-raisin_diapo_full_gallery.jpgLa galette n'a pas toujours été cette moelleuse friandise, fourrée ou non, que l'on déguste lors de l'Epiphanie et jusqu'à la fin du mois de janvier !

Mais la tradition remonte jusqu'aux Saturnales romaines, qui avaient lieu fin décembre, début janvier. Les Romains désignaient roi d'un jour un esclave, inversant les rôles afin de déjouer l'effet néfaste que l'on attribuait à Saturne. Ce roi d'un jour donnait des ordres à son maître avant d'être mis à mort ou de retourner à son état servile.

Lors du banquet de clôture, on utilisait la fève du gâteau afin d'élire le Maître des Saturnales ou Roi du désordre.

LA PART DU PAUVRE

Plus tard, les rois de France s'inspirèrent de cet exemple pour désigner un enfant, le plus pauvre de la ville, comme sous Louis II, qui, sous la table, indiquait la part de galette attribuée à chacun.

Dans les pays de langue d'oc, la coutume voulaitque le gâteau soit divisé selon le nombre de convives auquel on ajoutait la part du Bon Dieu ou de la Vierge, ou encore du pauvre, destinée au premier mendiant qui se présenterait au  logis.

La galette des Rois se porte mieux que jamais: simple pâte feuilletée dorée au jaune d'oeuf, fourrée de frangipane, de chocolat, de noix de coco, de mandarine ou de raisins secs, elle est appréciée des grands et des petits. Le plus jeune, sous la table, attribue à chacun la part qui lui revient...

Et l'heureux élu de poser sur la tête du roi du jour une couronne de carton doré...

8sjq4q20.gif

15:19 Publié dans histoire | Lien permanent | Commentaires (5)

Commentaires

C'est bien bon, mais là, je suis à saturation, et ceci dure un mois ...

Et bonne galette !

Bises.

Écrit par : judith | 15/01/2012

Coucou les zamis Bretons !
J'ai été la reine cet après-midi chez des amis Bisontins .
Une tradition gourmande , on ne va pas la laissé tomber , trop bon .
Soleil et froidure encore ce jour . Bonne soirée à tous les deux
et gros bizoux de nous deux !

Écrit par : françoise la comtoise | 15/01/2012

Il est bon que cette tradition ne se perde pas, et les gourmandes, dont je suis en ont fabriqué une à la mode de Franche-Comté...Délicieuse...


Bises
hélène

Écrit par : hélène | 17/01/2012

Bonsoir Marie Thérèse

La coutume de l'enfant sous la table est bien vivace en Provence. Mais la qualité des galettes laisse maintenant à désirer chez de nombreux boulangers. Cette année, elle était quelconque. J'ai des souvenirs de pâte moelleuse et parfumée, de la vraie brioche avec des vrais fruits confits, pas ces tranches de courges colorées artificiellement.

Bises du grillon

Écrit par : Christian | 17/01/2012

cette année, j'en ai bien profité de la galette et mon ventrou aussi. Bises de miche

Écrit par : miche | 28/01/2012

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique