logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

16/11/2011

Les pigeons sont physionomistes

e3814bb2-9e35-11e0-a8b1-c4188a086fc7.jpgIls ne se risquent jamais à approcher ceux qui les chassent ou les invectivent. Et s'ils s'abattent autour des personnes qui ont l'habitude de les nourrir (au mépris total de la loi), n'allez pas imaginer qu'ils repèrent  simplement la pitance qui leur est destinée. Ils sont bien plus malins que ça et la preuve en a été donnée lors d'une expérience menée par une équipe de l'université de Paris-Ouest Nanterre. Deux de ses membres sont venus chaque jour nourrir les pigeons du Jardin des Plantes, le premier en leur parlant doucement et avec des gestes doux, le second en leur jetant brutalement leur nourriture et en ayant un comportement agressif. Au bout d'un mois, les deux nourrisseurs sont arrivés vêtus de manière identique, de telle façon que seul leur visage était visible et, aussi silencieux l'un que l'autre, ont adopté exactement la même attitude parfaitement neutre. Beaucoup moins benêts qu'on ne l'imagine, les volatiles ne se sont pas laissés pigeonner : ils se sont groupés sans hésiter autour de celui qui les avait nourris amicalement et, après avoir fini, ont prudemment attendu à quelques mètres du second...

13:24 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Coucou Marie-Thé !
Alors le terme se faire avoir comme un pigeon est faux , ben tant mieux pour ces oiseaux et nous , hi ! les pigeonnés . Ici gris ce matin on verra cet'ap .
Bon après-midi et gros bizoux à Paul et toi de nous deux ,
Françoise !

Écrit par : françoise la comtoise | 16/11/2011

Je reviens pour te dire prends soin de toi et mets un bracelet anti-statique comme je t'avais dit . Le poème de Victor Hugo sur ton com chez moi et superbe . Gros bizoux !

Écrit par : françoise la comtoise | 16/11/2011

Bonsoir Marie Thérèse

Pourquoi serions nous les seuls à reconnaitre les autres. Ce qu'ont découverts les chercheurs est , me semble t'il, déjà connu des paysans qui nourisssent leurs animaux à la ferme. Poules, pintades, et autres volailles reconnaissent parfaitement la fermière et accourent à sa voix, et au contraire, s'éloignent du valet de ferme qui les chasse à coup de pierre.


Mais là, c'est scientifique !
Bises du grillon

Écrit par : Christian | 19/11/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique