logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

11/06/2011

Au pays des biscuits

images.jpegA l'origine, les biscuits étaient destinés aux légionnaires romains (façonnés en anneaux, ils les enfilaient à la ceinture de leurs uniformes), aux soldats vénitiens, turcs, et au navigateurs- d'où l'expression " ne pas s'embarquer sans biscuits " quand on se lance  dans une entreprise longue et périlleuse.

Chateaubriant écrivait, dans ses souvenirs de voyage : " Toujours réduit à une existence solitaire, je soupais d'un biscuit de vaisseau, d'un peu de sucre et de citron. "

Jusqu'au XIXè siècle, on parla en effet de biscuits de garde ou de voyage à propos des pâtisseries consistantes que l'on enveloppait de papier d'étain pour une meilleure conservation.

Au moyen Age, les gâteaux secs accompagnérent les croisés - la signification étymologique nous est d'ailleurs donnée par le sire de Joinville, qui participa à la septième croisade, organisée par le roi Saint Louis et qui parle des " pains que l'on appelle béquis parce qu'ils sont cuits deux fois, et qui étaient si durs  qu'il fallait les tremper dans du vin, de l'eau, voire de l'eau de mer, pour les réhydrater ".

58867136_p.jpgUNE GRANDE VARIÉTÉ DE PETITS PLAISIRS

Dans les villes, les oublies et les gaufres étaient proposées à tous les coins de rue, cependant que les campagnes pauvres devaient se contenter de sablés et de fouaces.

Au XIXè siècle, l'introdution du sucre, en remplacement du miel, et l'ajout d'épices améliorèrent considérablement l'aspect et le goût des gâteaux et biscuits. il fallut toutefois attendre la fin du XIXè siècle pour que le bicuit de troupe - ou pain de pierre - soit remplacé par le pain de guerre, à base d'amidon, d'eau, de sucre, de cendres et de cellulose, et l'appellation " biscuit de soldat " ne disparut que lorsque les troupes, même en campagne, furent approvisionnées en pain.

 

Lors de la Seconde Guerre mondiale, les biscuits au jus de viande, dits reconstituants, furent remplacés par les biscuits vitaminés qu'on distribuaient aux enfants dans les écoles.

cookiesw.jpgDe nos jours, à côté des spécialités régionales, on trouve dans le commerce une infinité de biscuits - certains de régime, d'autres aromatisés ou enrichis en vitamines - dont grands et petits font une consommation somme toute raisonnable : 25 grammes en moyenne par jour.

Nous vous emmenons aujourd'hui au paradis d'une gourmandise bien tempérées : le pays des biscuits.

LES BISCUITS ONT UNE LONGUE HISTOIRE QUI DÉBOUCHE SUR LA BISCUITERIE INDUSTRIELLE.

MAIS POURQUOI NE PAS PRÉPARER SOI-MÊME CES DÉLICIEUX MACARONS, FINANCIERS, COOKIES...

19:16 Publié dans histoire | Lien permanent | Commentaires (5)

Commentaires

Que c'est bon tout ça ..... hum !!!!
Bonne soirée
Bisous
Anita.

Écrit par : anita | 11/06/2011

Je ne suis pas cookies mais les financiers et les macarons, hum.... J'y vais mais à petites doses hélas §
Bises
Geneviève

Écrit par : Geneviève | 11/06/2011

Coucou Marie-Thé !
Que de bonnes choses sur ta note et je viens te chiper des financiers non pas pour leurs écus mais pour leurs goûts , hi !
Bon dimanche à vous deux et gros bizoux de nous deux !

Écrit par : françoise la comtoise | 12/06/2011

Bonsoir

J'ai lu des récits où les marins cassaient les biscuits avec un marteau et faisaient tremper les débris dans leur quart. Ce devaient être pareil pour les légionnaires, avec leurs biscuits de choc autour de la ceinture pendant les marches.


Cela rien à voir avec les délicieux cookies et brownies que tu proposes.

Bises du grillon

Écrit par : Christian | 13/06/2011

ah les biscuites papa avait toujours cette expression ne pas partir sans biscuits maintenant je comprends l'origine
bises
lyly

Écrit par : lylytop | 18/06/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique