logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

16/04/2011

Tous fondus de poireaux

663.jpgCrocus, primevères et jonquilles éclatantes saluent immanquablement l'arrivée du printemps. Moins romantique, le poireau primeur fait de même, succédant à son " grand" frère le poireau d'hiver et encourageant nos envies de renouveau.

Le poireau primeur est semé en automne et passe l'hiver dans de petits tunnels avant d'être récolté à maturité, ou planté et mis en terre en février pour être récolté à partir de fin avril début mai, la France en étant le premier producteur européen, suivie par la Belgique et le Luxembourg. Il s'agit, on l'aura compris, d'un légume qui ne craint pas les intempéries... et qui est, par ailleurs, l'emblème du Mérite agricole. Celui qui nous intéresse aujourd'hui, le poireau de printemps (le primeur de Nantes est le plus recherché, délicieux et fondant), comporte autant de vert que de blanc, il est plus petit et plus mince que " l'autre ", avec des fibres fines, un goût savoureux et délicat avec une pointe de noisette- alors que le poireau d'hiver a un goût fort et puissant- et sa tendreté le rend facile à cuire.

FROIDS OU CHAUDS

Riche en eau (90 % à 92 %), donc peu chargé en composants énergétiques (apport calorifique inférieur à 27 calories pour 100 g), il est facile à digérer, diurétique, riche en fibres, potassium, en provitamine A et en vitamine B. Un fût ferme et frais, une symétrie des parties blanches et vertes et des feuilles d'un vert soutenu : tout se consomme... et tout est bon dans le poireau primeur.

Froid avec une vinaigrette, une mayonnaise simple ou aux herbes, ou chaud avec une béchamel ou un beurre fondu, il peut servir de base ou d'accompagnement à divers poissons ou viandes.

En plus d'être commode à éplucher et à cuire, le poireau primeur présente l'avantage d'être facile à cultiver, pour peu qu'on possède un carré de jardin.

Si ce n'est pas le cas, on le trouvera en vrac, en botte ou, depuis quelques temps, en barquette dans les supermarchés... et on pourra le conserver une dizaine de jours au réfrigérateur.

nopic_fr.png

10:12 Publié dans histoire | Lien permanent | Commentaires (6)

Commentaires

Merci de revenie à ce légume si riche et que j'aime beaucoup, même ceux de vigne..Régalons-nous, il faut des légumes pour se sentir en forme!!!



Bises
hélène


Bises
hélène

Écrit par : hélène | 16/04/2011

miam-miam, je salive
cela me donne des idées
merci

Écrit par : jehane | 16/04/2011

Coucou Marie-Thé !

Le poireaux il est souvent dans les soupes ou braisé dans mes gamelles , je préfère le blanc en vinaigrette .
Ici le soleil et la bise sont là en Comté .
Problème avec la cousinade alors j'ai fais un essai avec l'ombre et là ça marche , grrrrrrrr !!!

Bon samedi gros bizoux Françoise!

Écrit par : françoise la comtoise | 16/04/2011

J'aime ce légume que je detestais enfant
Je le mage en soupe, en vinaigrette en fondue
Belle note
bon dimanche Bises Brigitte

Écrit par : fleurbleu | 16/04/2011

J'aime bien le poireau vinaigrette, par contre ici nous connaissons le poireau "bleu de Solaize" il faudra que je remarque le poireau de printemps que tu nous indiques. Bon Week-end, amitié. Renée

Écrit par : Campanule | 16/04/2011

Coucou Marie-Thé !

Bon anniversaire ! un an de plus cela ne se voit pas ...
La cousinade est réparée , ouf !

Bonne soirée gros bizoux Françoise !

Écrit par : françoise la comtoise | 17/04/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique