logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

26/11/2009

Quand vient novembre...

images.jpeg

J'entend le vent qui tourbillonne

Et pleure sous un ciel plombé,

Une pluie froide et monotone

Ruisselle et court sur les pavés.

 

Hâtant le pas, quelques passants

Sous les bourrasques courbent le dos,

Croisant les enfants insoucients

Qui jouent autour des flaques d'eau.

 

Le jardin semble tout penaud

Avec ses arbres dépouillés.

Les feuilles cuivrées des bouleaux

Tapissent le gazon mouillé.

 

Ansi va la morte- saison

Par des chemins noyés de brume;

Le coeur s'attriste sans raison,

Les pensées teintées d'amertume.

 

Mais le soirr venu, près de l'âtre,

Comme il fait bon se réchauffer

A la chaleur des tisons rougeâtres;

Chacun s'attarde pour rêver.

 

Et si même le vent gémit,

Si la pluie cingle les fenêtres,

La maisonnée s'est endormie,

Plongée dans un profond bien-être.

 

Michèle.

21:46 Publié dans poésies | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

bien jolie poésie, c'est vrai que ce temps génère un peu de pensées tristes, mais comme il est beau de se sentir au chaud quand tout est froid et gris autour de la maison.

il en va de même des films-catastrophe : comme on est bien dans son fauteuil quand le monde s'écroule .... pour de faux ! :))

bonne journée

béatrice

Écrit par : beatrice | 27/11/2009

Coucou !

L'automne donne de belles poésies au coin du feu
et derrière les carreaux regardant la pluie tombée ,
elle a son charme cette saison là .
Jolie poésie ........ Ici il pleut .

Bon vendredi bizoux Françoise !

Écrit par : françoise la comtoise | 27/11/2009

merci pour ton beau poème sur une ancienne note à moi.

dominique

Écrit par : papydompointcom | 27/11/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique