logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

18/04/2009

Tout amour

medium_images.21.jpeg





Ah ! pauvre père ! auras-tu jamais deviné
quel amour tu as mis en moi
Et combien j'aime à travers toi
toutes les choses de la terre ?
Quel étonnement serait le tien
si tu pouvais me voir maintenant
À genoux dans le lit boueux de la journée
Râclant le sol de mes deux mains
Comme les chercheurs de beauté !
_ Seigneur ! Vous moquez-Vous ?
Serait-ce là mon fils ?
Se peut-il qu'il figure à votre palmarès ?
_ Ô père ! j'ai voulu que ce nom de Cadou
Demeure un bruissement
d'eau claire sur les cailloux !
Plutôt que le pain-chant la fugue musicale
Si tout doit s'expliquer par l'alccalmie finale
Lorsque le monde aura les oreilles couchées !

R. G. C.


Le 6 octobre 1945, René Guy Cadou s'installa
dans la maison d'école de Louisfert, où il fit la classe
plusieurs années et où il mourut le 20 mars 1951.IL
avait trente et un ans.

M. Th.

13:10 Publié dans poésies | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Allez, encore un effort et tu vas y arriver, à quoi ? mais à nous mettre tes si belles photos en grand !!!
Rappelle toi ce que t'a dit Framboisine : décoche affichette et coche afficher en grand !
Bises
Biche

Écrit par : Biche | 18/04/2009

Toute sa route est là : plutôt la fugue légère et solitaire qu'un choeur massif de gens besognant gravement et sérieusement ensemble, sans pour un instant perdre de vue l'amour des autres.

Bises du grillon qui a du mal à te suivre avec tes notes qui s'enchaînent.

Écrit par : christian | 19/04/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique