logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

07/10/2008

La blanche école où je vivrai...

La blanche école où je vivrai
N'aura pas de roses rouges
Mais seulement devant le seuil
Un bouquet d'enfants qui bougent

On entendra sous les fenêtres
Le chant du coq et du roulier ;
Un oiseau naîtra de la plume
Tremblante au bord de l'encrier

Tout sera joie ! Les têtes blondes
S'allumeront dans le soleil,
Et les enfants feront des rondes
Pour tenter les gamins du ciel

René Guy Cadou.
(à Louisfert).

20:05 Publié dans poésies | Lien permanent | Commentaires (9)

Commentaires

tu fais bien de nous donner à relire ces vers de Cadou
tellement plus riche et vrai que Prévert
tellement plus préférable à la poésie,
c'est mon avis et je le partage,
Bonne soirée à toi, chère Marithé
Fanfan du fatras

Écrit par : framboisine | 07/10/2008

Merci pour la poésie....ils sont tellement apaisants ces vers, frais comme le rire d'un enfant qui part pur l'école...


Bises
hélène

Écrit par : hélène | 07/10/2008

Pas besoin de son , , quand il y a de si belles phrases à lire et relire ! Merci Marithé pour ces poésies , douces et tristes avec la lettre des amis .
bises de loubejac ! huguette

Écrit par : macary huguette | 08/10/2008

Quelqu'un peut-il me dire ce qu'est un roulier dans ce poème?
Et pourquoi pas de roses rouges, quel est le message de ce poème, qui sont les enfants du ciel? On a du mal à expliquer ces vers à notre fils de 8 ans. Merci

Écrit par : Corinne Bos | 13/12/2008

bonsoir !
un grand merci pour ce commentaire ! je ne peux aller chez Corinne Bos ?
tout d'abord, On entendra sous les fenêtres, le chant du coq et du (routier, pour mieux comprendre), mais ce n'est pas le cas ?donc, je vais rectifier ,mettre
" roulier " Voiturier qui transporte les marchandises ,ainsi
c'était l'époque !
René Guy Cadou parle de l' enfance, la sienne, qui fut si chère à l'élève Cadou,puis celle des enfants qui furent confiés (dont je faisais partie)à l'instituteur qu'il devient ensuite : depuis " la vieille classe de mon père " qui le fait encore rêver, jusqu'à " la blanche école " où il veut vivre.
depuis cette " maison d'école/ où je naquis en février dix-neuf cent vingt " à Sainte-Reine, jusqu'à celle où il mourut,
à Louisfert,( mon pays natal), puisque dans la vie on n'a qu'un Aller simple. il savait qu'il rejoindrai le ciel bientôt ?
Cadou, A, ses"

poèmes" qui ont été mis en musique (avec l'accord de son épouse)
et chanté par Paul Dirmeikis.
si vous lorgnez sur mon a" propos "Ma tête blonde était dans son bouquet d'enfants , " c'était une grande joie !

Louisfert en poésie et visite de l'école avec toujours une pomme sur le seuil, ça me donne la nostalgie !

Écrit par : marie-thérèse | 14/12/2008

je la prend a l'école est je voudrais trouver une image de la blanche école pour maître dan mon cahier de poésie

Écrit par : Léa | 30/09/2009

Bonjour Léa !
Je te promet que je te trouverais une image de la blanche école , d'ici peu, que je retourne à Louisfert ? mon pays natal,
René Guy Cadou était un poète , de coeur d'enfant, je suis heureuse que l'on apprend toujours les poésies de mon" instituteur" à l'école !
il te faudra attendre un petit peu ! mais je ne t'oublierai pas Léa .
Merci et bonne route ! à bientôt
Marie-Thérèse

Écrit par : Marie-Therese | 30/09/2009

jessuis à marakech jessuis un français et au ce:5

Écrit par : assoualma | 10/10/2009

Je trouve qu'elle est très belle.

Écrit par : Bourguignon | 25/09/2014

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique